Contact

Pour faire un beau vélo, il faut beaucoup discuter.
C’est ici que ça commence.

Nous contacter par mail
Nous téléphoner

04 63 08 31 60
06 07 14 82 18
Du lundi au vendredi, 8:30–12:00, 13:30–16:30

Nous rendre visite

49 Rue Victor Hugo, 63110 Beaumont
Du lundi au vendredi, 8:00–17:00
Prévenez-nous avant de passer

Menu

Le blog : les coulisses de l’atelier

De la soudure, des inventions, des cadres et des composants.


La série Columbus Cento 

La série Columbus Cento a été lancée en 2019 en série limitée, célébrant les 100 ans de la marque milanaise. Les tubes Cento concentrent tout le savoir-faire de Columbus et permettent la réalisation du vélo de route cyclosportif ultime. Chaque tube a été conçu pour améliorer le rendement du cadre sans nuire au confort légendaire de l’acier.L’intégralité de cette série a été produite et vendue et les vélos assemblés en Cento deviendront donc des objets de collection. Nous avons décidé chez Victoire de commander 10 séries de tubes, de façon à créer 10 Victoire Cento uniques, tous gravés à la mains de 1 à 10 en plus du numéro de série Victoire.Contrairement aux autres séries de tubes Columbus qui permettent de réaliser plusieurs types de vélos, la série Cento est entièrement dédiée au cyclosport. N’imaginez donc pas un Cento de voyage ou de Gravel, le résultat ne serait pas adapté.

Ici, chaque tube a été optimisé soit pour favoriser le transfert de puissance à la roue arrière, soit pour améliorer le confort et donc le lien à la route:

Le tube diagonal présente la plus grosse section jamais vue sur un tube diagonal Columbus (44mm), tout en pesant le poids d’un tube diagonal Zona en 31.7mm de diamètre grâce à son épaisseur fine de 0.4mm. Cela permet d’augmenter fortement la rigidité du cadre pour un poids identique à un cadre acier classique.

  • Le tube de selle a un profil conique avec un diamètre de 28.6mm au sommet pour augmenter le confort et de 31.7mm en bas pour verrouiller la boîte de pédalier. La zone du puits de selle est également renforcée par une pièce à braser qui reprend le profil du logo Columbus avec élégance.
  • Le tube supérieur a un profil similaire au tube de selle. en effet, le diamètre est plus important au niveau de la douille pour optimiser la précision de pilotage. La zone vers la tige de selle quant à elle mesure 28.6mm pour permettre une flexion de celle-ci et donc une meilleure absorption des chocs.
  • Le boîtier de pédalier est certainement la pièce la plus représentative de la série Cento. Entièrement usinée, elle est compatible avec des roulements au standard BSA tout en présentant un diamètre au centre de 50mm, là aussi pour limiter les déformations dans cette zone et augmenter le transfert de puissance. 
  • Idem pour les bases : avec un profil oval de 36mm de haut au niveau du boîtier, ce sont les versions modernes de la célèbre série Max. 
  • Les haubans voient le retour du profil bi-conique chez Columbus. De faible diamètre au niveau des pattes et du puits de selle, le diamètre passe à 17mm au niveau du passage de roues pour favoriser la rigidité latérale. Ce sont également les haubans les plus fins jamais créés, seulement 0.5mm sur toute la section.

Autre fait notable pour la série Cento, Il existe trois tailles de kits de tubes différentes. Un tube pour la fabrication d’un vélo est construit généralement de la manière suivante : l’épaisseur est plus faible au centre pour le gain de poids (0.4mm ici) et est plus importante aux extrémités dans un but de renforcement ainsi que de bon usinage et soudage du cadre. Ces zones mesurent de 80mm à 120mm pour ajuster la longueur en fonction de la taille du cycliste. Ici les zones sont les plus courtes possibles (40mm), c’est la zone de faible épaisseur qui varie de manière à avoir pour chaque cadre le tube le plus léger possible.

Chaque Victoire Cento, forcément réalisé sur mesure, sera associé à une fourche Columbus Futura (disc ou caliper), sera disponible seulement en montage complet et assemblé avec les meilleurs composants du marché.Si vous désirez le vélo de route ultime et ultra performant tout en restant confortable grâce aux propriétés mécaniques de l’acier, tout cela avec un supplément d’exclusivité, alors la série Cento est faite pour vous. Il n’y aura que 10 Victoire Cento et trois exemplaires sont déjà réservés ou produits avant même l’annonce officielle, de ce fait dépêchez vous si vous êtes intéressés.

Rendez-vous le 16 janvier pour la présentation du Victoire Cento 1/10 !


Les inserts pour porte-bidons

Nous fabriquons depuis 2016 nos propres inserts pour porte-bidon afin de répondre à des problématiques de durabilité. En effet, étant en inox, disposant d'une surface d'appui importante et n'étant pas peints, ceux-ci permettent lors du serrage du porte bidon de préserver la peinture du cadre et d'offrir un maintien supérieur. Ces inserts sont utilisés en nombre sur l'ensemble de nos cadres pour les porte-bidons, mais aussi pour les fixations de lampe ou de sacoches.

Conformément à notre idéologie, ces inserts sont fabriqués localement, à une trentaine de kilomètre de notre atelier par le sous traitant historique de nos moyeux.


Olivier : cadreur chez Victoire

A travers cette rubrique, nous vous proposons de découvrir les acteurs de Victoire. 

Pour commencer, voici Olivier, toulousain d'origine, arrivé à l'atelier durant un glacial mois de janvier 2017. Olivier a depuis bien trouvé ses marques et il est actuellement en charge d'une partie de la production des projets Victoire. Jeune père comblé, passionné de randonnée (il a traversé la nouvelle Zélande à pieds) et amateur de pneus et guidons (très) larges, Olivier sera ravi de vous faire découvrir notre savoir-faire et d'échanger avec vous autour d'un café si vous venez visiter notre atelier.

Vous pouvez suivre Olivier sur instagram : @_molybdene_

Ton premier vélo ?
Un rockrider 320 jaune MTB rigide. Mais avant ça, il me semble avoir « piloté » un « bi-crotte » jante plastique à baton, un beau vélo d’hypermarché.

Ton vélo actuel ?
Le premier vélo que j’ai fabriqué avec l’aide de Matthieu Chollet (Pechtregon) et terminé en beauté ici chez nous (Victoire). Une randonneuse en 650 équipée à l’ancienne.

Ta première chute (ou la plus marquante) à vélo ?
Une sortie à VTT dans la Clape au-dessus de Gruissan. Je me revois les deux genoux en sang tenant le vélo d’une main à flanc de falaise. La deuxième chute me fit arrêter d’essayer à tout prix de suivre plus doué que moi.

Combien de temps as-tu mis pour finir ton premier vélo ?
Le premier, deux ans je pense. Oui, c’est long, mais je suis un bonhomme qui aime prendre le temps nécessaire.

Combien de temps as-tu mis pour finir le dernier cadre sur lequel tu as travaillé ?
35 heures, peut-être un peu moins. Ben oui, c’est 17485 heures de moins que le premier…

Ton outil préféré ?
Pffff… c’est difficile ça ! J’aime manier le chalumeau. Oui, je sais : banal pour notre métier. 

Quelle série de tubes préfères-tu travailler ?
J’apprécie la simplicité du Zona et sa robustesse. 

Ta référence en construction artisanale de vélos ?
Difficile à dire, j’aime de nombreuses créations toutes aussi différentes les unes que les autres et de nombreux artisans qui ont une vision parfois aux antipodes. J’aime admirer le travail de Nestor Czernysz. Il essaye, parle de ses échecs et tente toujours de nouvelles expérimentations.

Les trois cadreurs que tu préfères suivre sur instagram ?
Chris Blandford - @theblandbicycle
Sander - @heimbicycles
Enrico Maria Bellé - @bellecycles

Depuis combien de temps travailles tu chez Victoire ?
Un peu plus de deux ans maintenant. Route ou chemin ? Chemin avec des arbres autour, les montagnes au loin et les vaches pas loin.

Laiton ou argent ? 
Les deux, j’ai un faible pour la couleur du laiton… bien que… l’argent est plus simple à polir tout de même.

1’’1/8 ou 44mm ?
1’’ 1/8 

BSA ou T47 ?
BSA

Attache rapide ou axe traversant ?
Axe traversant.

Droit ou cintré ? 
Droit avec un cintrage au bout. 

Mono, double ou triple plateau ? 
Mono c’est plus simple. 

Passages internes ou externe ? 
Externe avec de jolis cables apparents. Oui, môsieur !

Pédales plates ou auto ? 
Plates d’un côté et autos de l’autre. Il faut juste attendre qu’une marque en sorte de jolies.

Ta taille (et largeur) de roue de prédilection ? 
Je veux du 27,5‘’ en 3’’ (ou plus) s’il vous plait.

La forme du guidon de ton futur vélo ? 
J’y réfléchis encore mais il sera bizarre… 

La dernière chose que tu as apprise ?

La prochaine chose que tu as envie d’apprendre ? 
Je veux tout apprendre… Ok, j’aimerais bien apprendre à survivre

Le projet que tu n’as pas encore réalisé, mais que tu rêves de faire ? 
Un Clunker avec des … Non, je n’en dirai pas plus, c’est top secret. 

Les trois chansons que tu préfères passer à l’atelier ? 
Côte Concorde - Feu Chatterton Buddy Guy - Hard Time Killing Floor A light in the Addict - Action Bronson et aussi Juliette Armanet - L’amour en solitaire

Ta dernière sortie ?
Une longue sortie qui débuta de nuit et finit de nuit. Une belle sortie autour du massif du Sancy.

Ta prochaine sortie ?
Une autre longue sortie mais avec un campement, un feu de bois et une rivière au milieu.

Le mot de la fin ?
Kanpai !


Les boitiers de pédalier

Le marché du cycle regorge de standards toujours plus nombreux et il est très facile pour les pratiquants de s'y perdre. C'est notamment vrai pour les boitiers de pédalier. Chez Victoire, nous avons sélectionné deux standards pour nos vélos sur-mesure, répondant aux attentes de fiabilité, de qualité de fonctionnement et de performance de nos clients : le BSA/BSC et le T47. Nous allons vous expliquer ici ce qui se cache derrière ces noms de code et quelles sont les particularités de chacun.

LE STANDARD BSA/BSC

Que nous parlions de BSA ou de BSC, le standard est le même. C'est le plus ancien standard utilisé (différents pas de vis existaient alors : italien, français, anglais...) et c'est également celui que nous utilisons le plus. Sa fiabilité et son fonctionnement sont largement éprouvés et c'est un standard compatible avec un grand nombre de boitiers de pédalier : axe carré, Isis, roulements externes...

Le standard BSA/BSC

LE STANDARD T47

Le T47 fut lancé il y a un peu plus d'un an par le constructeur américain Argonaut ainsi que par Chris King. Pour faire simple, le T47 est un boitier PF30 fileté. Pour rappel, le PF30 (Pressfit 30) est un standard qui a pour principe d'intégrer les roulements dans le cadre via des coupelles en aluminium. Le diamètre d'un PF30 est de 46mm. De par son filetage et le diamètre de sa boîte plus large, le T47 est donc une solution plus adaptée pour un pratiquant à la recherche de rigidité ou aux plus grands d'entre nous.

On obtient ainsi la rigidité de ce dernier, accompagné de la fiabilité du BSA/BSC. Seule ombre au tableau, c'est le moins léger des trois standards.

Le standard T47


Les réglettes inox

Un vélo Victoire est une accumulation de détails techniques permettant à nos créations artisanales de se démarquer. Nous vous proposons de nous attarder un peu plus longuement sur ces solutions pensées pour faciliter la vie du cycliste et améliorer la longévité de nos cadres.

Les réglettes inox

Les réglettes en Inox font parties des options que nous proposons sur nos cadres sur-mesure. Elles ont pour rôle de protéger la peinture des frottements provoqués par les gaines de dérailleur et les durites de frein. Cela rend ainsi nos vélos plus durables. 

La réalisation

Le placement de chaque réglette est adapté sur chaque vélo en fonction du cahier des charges. Les réglettes en inox sont alors brasées à l'argent 56% directement sur la douille. La finition est ensuite réalisée à la main.

La soudure des réglettes demande une très grande attention afin d'éviter une chauffe trop importante lors de la brasure et ainsi éviter une déformation.

Voici le résultat final

laurier
Haut de page