Contact

Pour faire un beau vélo, il faut beaucoup discuter.
C’est ici que ça commence.

Nous contacter par mail
Nous téléphoner

04 63 08 31 60
06 07 14 82 18
Du lundi au vendredi, 8:30–12:00, 13:30–16:30

Nous rendre visite

49 Rue Victor Hugo, 63110 Beaumont
Du lundi au vendredi, 8:00–17:00
Prévenez-nous avant de passer

Menu
Le journal de bord

Où on vous raconte la vie dans l’atelier, les sorties sur les routes et les chemins, les histoires de nos vélos et celles de leurs propriétaires.


Les fourches Unicrown Victoire

Nous sommes attachés à l'idée d'avoir le maximum de marge de manoeuvre possible lorsque nous réalisons un vélo chez Victoire. C'est cela qui nous permet de pouvoir répondre aux attentes les plus spécifiques et de fabriquer des vélos qui correspondent parfaitement à leurs propriétaires.

C'est la raison pour laquelle nous fabriquons, ici, à Beaumont, nos propres fourches Unicrown. En effet, avoir la possibilité de créer des fourches spécialement adaptées aux projets sur lesquels nous travaillons permet d'ouvrir le champ des possibles. Celles proposées par les fournisseurs ne savent pas toujours répondre aux besoins que nous avons car ceux-ci peuvent parfois sortir de l'ordinaire.

Nous tenions à vous parler plus amplement dans cet article des fourches Unicrown Victoire et de leur intéressant processus de fabrication.

Commençons par définir ce qu'est une fourche Unicrown. Quand on parle d'Unicrown, il s'agit en fait de deux fourreaux qui, à l'inverse d'une fourche à raccord, sont cintrés et viennent se positionner directement sur le pivot. Ce type de construction à l'avantage d'être très solide et présente donc un réel intérêt quand on désire, entre autres, transporter de la bagagerie dessus.

Créer ces fourches nous permet d'avoir pleinement la main sur la géométrie de nos vélos mais également sur ce que nous voulons intégrer à leur fabrication : nombre d'oeillets, freinage, fixation de lampe...

La fabrication se fait en plusieurs étapes. C'est un procédé qui demande minutie et concentration, car un tout petit décalage en début de processus prendra beaucoup d'ampleur et posera problème sur la fin de la réalisation. De ce fait, des opérations de contrôle et de vérification sont appliquées tout au long du processus.

Tout d'abord, les fourreaux sont travaillés de manière à pouvoir s'appliquer sur le pivot de fourche. De nombreux calculs et vérifications sont effectués afin de pouvoir apposer ceux-ci sur le pivot avec la bonne angulation.

Après plusieurs manipulations permettant de placer les fourreaux de niveau, ils sont fraisés pour pouvoir s'appliquer sur le pivot.

Ensuite, c'est au bas des fourreaux d'être travaillés afin d'épouser les pattes de la fourche. Ce sont ces réglages effectués avant le fraisage qui vont créer l'angle de chasse et la longueur de la fourche. A chaque fois qu'un fraisage est effectué, un nettoyage de la coupe est fait avec une ponceuse à bande.

Une fois que la fourche correspond aux côtes souhaitées, elle est ensuite pointée : C'est l'étape durant laquelle toutes les pièces constituant la fourche sont assemblées. Des points de laiton sont apposés pour fixer chaque partie l'une avec l'autre. Ici, une série de contrôles est réalisée afin d'être sûrs que la suite du processus peut être entamé sans erreurs.

On vérifie alors que la fourche reçoit la roue avant comme souhaité et que tout correspond à ce que l'on attend de celle-ci. La fourche est ensuite définitivement soudée.

Une fois que la fourche est faite d'une pièce, celle-ci est travaillée de manière à présenter tout ce qui est nécéssaire selon le projet auquel elle est destinée. Trous de passages pour les câbles d'une dynamo, système de fixation pour le système de freinage, oeillets pour garde-boues, porte bagages ou sacoches latérales, voilà autant de détails qui sont réalisés à ce stade de la production.

Ici, le stade de fabrication laisse place au travail de finition.

Le processus de fabrication ne se termine pas là : La fourche est assemblée et préparée mais il lui reste du chemin à parcourir dans l'atelier avant d'être prête à rouler. Il convient maintenant de s'appliquer à la finition de celle-ci afin d'aboutir à une réalisation finie et prête à l'utilisation.

On s'applique donc à nettoyer celle-ci et à la frotter avec du mirlon, un matériau abrasif rendant la surface uniforme. Ses cordons sont ensuite soigneusement polis, puis un produit est est passé sur la fourche pour protéger le matériau.

Vient alors l'étape de peinture de la fourche. Victoire réalise toutes les peintures des vélos incluant notre nouvelle identité graphique en interne, à l'atelier. Nos fourches Unicrown n'échappent pas à cette règle : une fois que la peinture du projet est validée, la fourche est apprêtée, poncée puis mise en peinture et finalement vernie. Réaliser la peinture de nos fourches et de nos potences en accord avec le reste du vélo permet d'aboutir à une esthétique cohérente et à un travail de finition total.

Voici quelques exemples de nos réalisations venant avec des fourches Unicrown :

Le Victoire N°424 : Le vélo quotidien tout confort de José

Le Victoire N°418 : Le polyvalent Breton de Romuald

Le Victoire N°394 : L'urbain rêvant d'aventure de Georges

Le Victoire N°245 : Le deuxième Victoire du Concours de Machines

Nous espérons que cet article aura su vous intéresser ! De la même manière que nous l'avons fait ici, nous vous présenterons par la suite le processus que nous employons pour la réalisation de nos potences sur-mesure et les avantages que comportent la fabrication d'une potence dédiée à un vélo spécifique. A très bientôt !

laurier
Haut de page