Contact

Pour faire un beau vélo, il faut beaucoup discuter.
C’est ici que ça commence.

Nous contacter par mail
Nous téléphoner

04 63 08 31 60
06 07 14 82 18
Du lundi au vendredi, 8:30–12:00, 13:30–16:30

Nous rendre visite

49 Rue Victor Hugo, 63110 Beaumont
Du lundi au vendredi, 8:00–17:00
Prévenez-nous avant de passer

Menu

Gabriel, grand amoureux de l'artisanat et cyclotouriste épicurien, a décidé de nous confier la réalisation de son compagnon d'escapades. Il souhaitait avant tout un vélo confortable et nous a laissé beaucoup de liberté sur les choix de réalisation.

Le Victoire 469 de Gabriel est un vélo intemporel, mélangeant une esthétique vintage et des composants modernes, fiables et fonctionnels.

Cette randonneuse est une réinterprétation des vélos artisanaux français typiques des années 40 à 60 aux caractéristiques particulières : selles en cuir, pas (ou très peu) de sloping, fourche et potence en acier... Ces années représentaient l'âge d'or du vélo en France, avec des artisans tels que Singer, René Herse, Charel ou encore Bourdel, originaire de Clermont-Ferrand.

Cette esthétique traditionnelle n'empêche pas l'utilisation d'équipements modernes. La randonneuse de Gabriel est ainsi équipée d'un moyeu Rohloff. Garanti à vie, ce système entraîné par une courroie, nécessite très peu d'entretien et présente une durabilité à toute épreuve. C'est le système idéal pour l'utilisation prévue par Gabriel.

Comme sur toutes nos randonneuses traditionnelles, le cadre, la fourche, la potence et l'ensemble de porte-bagages sont entièrement fabriqués dans notre atelier. Créer nous même ces pièces nous permet d'avoir un contrôle total sur la géométrie du vélo, mais aussi d'intégrer tout ce dont a besoin le client : oeillets, fixation pour sonnette, fixations pour freinage à disque, emplacement pour un phare avant...

Création originale Victoire, la potence est librement inspirée du design des potences fabriquées jadis par René Herse. Elle est composée de trois tubes d'acier, qui sont à l'origine des haubans Columbus MAX. Nous avons proposé ce modèle à Gabriel, qui a été conquis par son esthétique.

Le cadre est composé de tubes Columbus XCR. Cet acier inox nous permet de laisser apparent le travail de la matière. Les cordons soudobrasés sont l'âme de notre travail d'artisans et Gabriel souhaitait qu'ils soient visibles sur le triangle arrière du vélo.

Une courroie ne se dérive pas comme une chaîne. Il nous a donc fallu concevoir le cadre pour la laisser passer. Le moyeu Rohloff, lui, nécessite des pattes de cadre bien spécifiques. La fabrication sur-mesure permet d'adapter le cadre à ce genre de composants particuliers.

Les randonneuses d'époque présentaient souvent un détail qui peut s'avérer d'une aide cruciale lors d'un voyage ou d'une sortie longue : le porte-rayon de rechange. En plus de son aspect pratique, cet accessoire nous permet de faire un clin d'oeil à l'histoire de la randonneuse artisanale.

Le laiton ne permet pas de travailler en soudure avec de l'inox. Nous utilisons donc de l'argent pour réaliser les cordons de nos cadres, porte-bagages et porte-bidons en acier inox.

Le vélo intègre autant de composants français que possible : la selle et la guidoline proviennent de chez Berthoud et sont manufacturés à Fleurville. Les garde-boues en carbone proviennent eux de chez Cyfac, dont l'atelier est installé à la Fuye. Enfin, le pédalier est un "spécialités T.A." (situés à Sissonne), dont le créateur est un ancien employé de René Herse.

Nous souhaitons dès que possible, proposer des pièces fiables, durables et à l'impact carbone limité. Cette randonneuse a donc été réalisée avec de nombreux composants de provenance européenne : le moyeu dynamo avant SON, le moyeu arrière Rohloff ainsi que le boîtier Gebla (qui permet d'utiliser des cocottes indexées avec le moyeu arrière), notamment.

Laissons maintenant la parole à Gabriel, qui est venu récupérer son vélo à l'atelier :

"Le vélo correspond exactement à l'image mentale que j'avais eu le temps de me fabriquer. En rentrant mes amis l'ont ausculté sous toutes les coutures.

Travaillant moi même dans l'artisanat et étant entouré d'artisans, il était naturel pour moi de me diriger vers le sur-mesure pour réaliser ce vélo. J'ai souhaité laisser beaucoup de liberté à l'équipe, pour lui permettre de travailler à se rapprocher au maximum de la perfection sans craindre mes directives. Je suis un grand amoureux de cyclotourisme, j'aime évoluer à mon rythme dans la nature, j'aime comme rouler permet de se recentrer sur soi même, sur son corps et sur ce qui nous entoure. Le vélo répond tout à fait à ce que j'attendais de lui. Le confort apporté par les pneus est appréciable, et la discrétion de la courroie est incroyable : La transmission ne fait pas un bruit.

J'appréhendais un petit peu l'utilisation du moyeu Rohloff mais j'en suis très satisfait. Le fait d'avoir 14 vitesses, sa fluidité... C'est super. Je commence à trouver mes rapports, et je monte les bosses assis sur ma selle, tout en souplesse."

Gabriel
Une fois sur la selle, je me sens comme dans mon fauteuil, et je vous assure que je le connais bien! Rouler sur ce vélo, c'est un peu comme jouer du piano sur un Steinway.
Gabriel
laurier
Haut de page