Contact

Pour faire un beau vélo, il faut beaucoup discuter.
C’est ici que ça commence.

Nous contacter par mail
Nous téléphoner

04 63 08 31 60
06 07 14 82 18
Du lundi au vendredi, 8:30–12:00, 13:30–16:30

Nous rendre visite

49 Rue Victor Hugo, 63110 Beaumont
Du lundi au vendredi, 8:00–17:00
Prévenez-nous avant de passer

Menu

Stefan, passionné par l'histoire de l'artisanat du cycle français, recherchait un vélo de route élégant et sobre. Nous lui avons réalisé un Victoire fait pour l'asphalte, à disques et en inox, à partir de la série de tubes Columbus XCR.

L'inox convient particulièrement aux vélos sportifs tels que le Victoire de Stefan. C'est un matériau dérivé de l'acier. L'augmentation des caractéristiques mécaniques a permis de supprimer la possible oxydation en supprimant le carbone de sa composition. On obtient ainsi un matériau encore plus solide que les meilleurs aciers, et extrêmement durable car non sensible à la corrosion.

Les caractéristiques mécaniques exceptionnelles de la série XCR permettent de façonner des tubes à épaisseur très fine (0.4mm au centre) permettant ainsi de fabriquer un vélo à la fois léger, durable, confortable et dynamique. A l'inverse, en raison de cette épaisseur fine, l'inox est un matériau qui ne sera pas adapté au transport de charges lourdes. C'est pourquoi les Victoire destinés au voyage demeurent en acier.

Le cadre du N°483 comporte des options qui sont fréquentes sur les vélos Victoire : La câblerie passe en interne et des réglettes inox protègent la peinture de la douille de direction du frottement des gaines. Les pattes de cadres, les inserts de porte-bidons, les renforts du tube de direction sont eux-aussi en inox.

Stefan a choisi un serrage de tige de selle par pincement des haubans. Cette option permet de cacher ce système de serrage du côté de la transmission du vélo. De l'autre côté, seule une tête de vis est visible à fleur en haut du hauban gauche.

La mise en place de ce système requiert une grande expérience. En effet, il est tout d'abord nécessaire de braser à l'intérieur de l'extrémité supérieure des haubans deux inserts en inox. Les deux haubans doivent ensuite être grugés de la même manière que des haubans classiques. Après soudure du cadre, Ils sont enfin usinés pour recevoir à la fois un lamage pour la tête de la vis de serrage d'un coté, et le filetage de l'autre. Le serrage de selle devient alors complètement invisible de profil et épure ainsi la ligne du vélo.

Pour le groupe, le choix de Stefan s'est porté sur le fournisseur italien Campagnolo. Un groupe Chorus 12 vitesses équipé d'un double plateau en 50 - 34 et d'une cassette en 11 - 34 a donc été monté sur son vélo.

A l'exception du jeu de direction Chris King, l'ensemble des composants du vélo de Stefan est de provenance européenne. En effet, les roues en carbone proviennent de chez Mavic, société centenaire implantée à Annecy. Elles sont chaussées avec des pneus François Marie Boyaux qui sont de fabrication artisanale française.

La potence, la tige de selle, le cintre Deda ainsi que la selle Fizik complètent un tableau de composants majoritairement italiens. A ceux-ci vient s'ajouter une guidoline Brooks qui nous vient de l'autre côté de la Manche.

Comme pour tous les vélos Victoire, la finition du Victoire n°483 de Stefan a été réalisée à l'atelier dans notre cabine afin de pouvoir répondre au mieux aux attentes du client. La peinture du Victoire de Stefan est constituée de deux teintes métallisées, qui recouvrent le cadre mais également la fourche et la potence.

La première est un bleu nuit profond qui se révèle totalement lorsque l'on place le vélo à la lumière. La seconde, utilisée pour les marquages, est un bleu gris qui permet de signer le vélo en ton sur ton. Le vélo possède un marquage sur le tube de selle qui renseigne toutes les personnes ayant intervenu sur le vélo ainsi que la série de tubes utilisée pour la fabrication.

Le vélo a ensuite été vernis pour être enfin lustré à la main.

Sur les vélos Victoire, les surfaces de contact sont polies à la main pour préserver la finition lors du montage de pièces tels que les étriers de frein.

Stefan
Je voulais qu’il soit bleu foncé, chic et sobre, dans la grande tradition du cyclisme à la Française. Il était comme je l’avais imaginé.
Stefan

J’ai contacté Victoire il y a 2 ans et demi après avoir restauré trois vieux vélos que j’avais récupéré chez mon père, un Peugeot Perthus de 1988, un gitane Tour de France et un Peugeot PH que j’avais reçu de mon oncle quand j’avais 12 ans. J’ai tout de suite trouvé le Perthus génial, véloce, léger et bien adapté à ma taille, et la restauration de ces vélos m’a donné l’opportunité de me plonger dans l’histoire des équipementiers de Saint-Étienne ainsi que de René Herse. Là, je me suis dit que ma monture moderne était bien moins savoureuse.

Ni une ni deux je me suis mis en quête, j’ai contacté Victoire avec qui j’ai travaillé sur un projet de vélo personnalisé et surtout en acier.

Stefan
Très vite il m’a emmené, j’ai ôté les mains et il allait bien droit. Puis j’ai fait 65 km et ce fut comme si je l’avais eu depuis toujours.
Stefan
laurier
Haut de page