Contact

Pour faire un beau vélo, il faut beaucoup discuter.
C’est ici que ça commence.

Nous contacter par mail
Nous téléphoner

04 63 08 31 60
06 07 14 82 18
Du lundi au vendredi, 8:30–12:00, 13:30–16:30

Nous rendre visite

49 Rue Victor Hugo, 63110 Beaumont
Du lundi au vendredi, 8:00–17:00
Prévenez-nous avant de passer

Menu

Après plusieurs années passées sur un cadre en aluminium, Alain souhaitait un vélo en acier sportif, confortable et polyvalent. De cette recherche est né le Victoire n°494, un vélo épuré capable de chausser des pneus jusqu'à 40mm de section.

La série de tubes Columbus Life, a été choisie pour sa légèreté et sa polyvalence. Elle convient à une utilisation mixte entre route et chemins, et à du bikepacking sur de longues distances.

Le cadre a été conçu pour une utilisation majoritairement route, mais il offre la possibilité de s'aventurer sur les chemins grâce au dégagement "gravel" qui permet de monter des pneus larges pour un plus grand confort hors bitume.

Au départ, Alain avait en tête un vélo équipé d'un système de freinage à patins. Afin de permettre la monte de pneus de 40mm et de gagner en polyvalence, un système de freinage à disques hydrauliques a finalement été retenu.

La douille du Victoire d'Alain présente des barrettes inox, option courante chez Victoire. Elles permettent de protéger la peinture des frictions que peuvent occasionner les gaines lorsque le cintre pivote.

Comme sur la grande majorité des cadres Victoire, l'ensemble de la câblerie passe à l'intérieur du cadre. Cela permet de la protéger, mais également d'épurer la ligne visuelle du vélo.

Le pontet du Victoire 494 a été fabriqué en représentant la lettre "V" de "Victoire". Plus qu'une simple référence à notre marque, il s'agit là d'un clin d'oeil à la fille d'Alain, qui porte ce prénom !

Le Victoire n°494 a été monté avec le groupe Ekar, de Campagnolo. Doté de 13 vitesses, d'un plateau de 42 dents et d'une cassette en 9-42, il offre de la polyvalence à Alain tout en lui faisant profiter de la simplicité du mono plateau.

Le jeu de direction choisi par Alain est fait pour traverser les années, à l'image du vélo. Fourni par Chris King, il est garanti à vie et présente une anodisation noire discrète.

Les roues Shamal Carbon de chez Campagnolo ont récemment été optimisées pour des pratiques telles que l'endurance ou le gravel. Leur cercle carbone ainsi que leur haut profil amènent légèreté et performance.

Ces roues sont compatibles avec des pneus de 25mm à 45mm et sont donc tout à fait adaptées aux besoins d'Alain. Elles sont ici équipées d'une paire de Vittoria Corsa control.

La finition du Victoire d'Alain est discrète. Cadre et fourche ont ainsi été peints avec un même bleu nuit métallisé qui s'éclaircit à la lumière du jour. Les logos, eux, ont été réalisés avec un bleu-gris clair métallisé. L'ensemble a été protégé avec un vernis brillant lustré à la main.

Les composants noirs s'inscrivent dans la ligne du vélo : l'ensemble est discret mais riche en détails.

Alain
Dès réception du vélo, je suis parti en vacances avec. La position est tout de suite naturelle. Les mains se positionnent facilement. Et les conseils de Julien ont clairement été bons, sur la hauteur de douille, le cintre de 46…. Un vrai coup d’œil !
Alain

« Après quelques années sur un vieux vélo alu, j’ai décidé de m’acheter une monture plus "sérieuse". Je suis d’abord passé par plusieurs vélos carbones, sans jamais trouver mon bonheur en terme de position ou de rendement. De belles machines mais qui manquaient d’âmes et qui ne me convenaient pas totalement. J’ai donc voulu aller vers un vélo qui serait parfaitement à moi, en terme de taille et d’équipement. L’idée d’un vélo fait pour moi, en France, à la main dans un atelier, selon mes critères s’est imposée comme une évidence. L’acier me tentait depuis longtemps de par ses qualités en termes de confort et de rendement. J’ai lu beaucoup d’articles et la philosophie de Victoire m’a tout de suite plu. Et puis, ma fille s’appelant Victoire, j’ai trouvé la symbolique encore plus belle. »

« En arrivant à l’EP j’avais déjà une idée plutôt avancée du projet. En parlant avec Julien et Tom, je me suis laissé séduire par l’idée d’un mono plateau a 13 vitesses de Campagnolo et la possibilité de modifier facilement le plateau avant pour des parcours plus montagneux. Et franchement; je ne regrette pas. De manière générale, l’EP a été une super expérience. On parle vélo, on se laisse faire par Julien, on visite l’atelier. Un moment vrai et sympa, quasi hors du temps. »

Alain
Je voulais aussi une machine responsable et honnête. Responsable car elle ne venait de l’autre bout du monde. Et honnête car correspondant à mes moyens physiques: sans tricherie, sans mécanismes superficiels.
Alain
laurier
Haut de page