Contact

Pour faire un beau vélo, il faut beaucoup discuter.
C’est ici que ça commence.

Nous contacter par mail
Nous téléphoner

04 63 08 31 60
06 07 14 82 18
Du lundi au vendredi, 8:30–12:00, 13:30–16:30

Nous rendre visite

49 Rue Victor Hugo, 63110 Beaumont
Du lundi au vendredi, 8:00–17:00
Prévenez-nous avant de passer

Menu

Philippe souhaitait un vélo de cyclotourisme pour ses sorties sur les routes gardoises. Il nous a laissé carte blanche et nous lui avons fabriqué le Victoire n°512, un vélo de route nouvelle génération sobre et confortable.

Le Victoire n°512 est fait pour les routes gardoises, au revêtement parfois accidenté. A l'image des vélos des années 40, polyvalents car réfléchis en fonction de la qualité des voies de l'époque, ce projet a été pensé comme un vélo de route. Mais les pneus de 38 choisis, assez larges, autoriseront à Philippe quelques incursions sur les chemins.

Le cadre est réalisé avec des tubes Columbus Zona. Cette série aux nombreuses références nous a permis d'adapter le cadre au gabarit de Philippe. Le tube de selle, surdimensionné, est compatible avec l'utilisation d'une tige de selle de 31.6mm. Pour éviter que le cadre ne soit trop souple, nous avons utilisé un tube supérieur conique allant de 35mm à 31.7mm. Il offre une plus grande rigidité au niveau de la douille de direction et donc un pilotage plus aisé.

Les câbles et gaines du Victoire n°512 passent à l'intérieur du cadre. En plus de protéger la câblerie grâce au brasage de conduits à l'intérieur des tubes, cette option permet d'épurer la ligne visuelle du vélo.

Nous avons placé sur les haubans des diabolos nécessaires à la fixation d'un porte-bagages arrière. La pratique de Philippe étant essentiellement cyclotouriste, il est possible qu'il soit amené à devoir déplacer du matériel avec lui. La polyvalence de son vélo s'en trouve ainsi renforcée.

La fourche du Victoire n°512 est une Columbus Futura Cross +, plutôt réservée d'ordinaire aux vélos gravel. Dotée de trois oeillets sur chaque fourreau, elle permet d'arrimer un paquetage de type ManyThing cage. Son important dégagement offre à Philippe la possibilité de monter des pneus encore plus larges si besoin.

Le pédalier, son boîtier et le plateau de Philippe sont fournis par la marque californienne White Industries. L'ensemble a été choisi dans une anodisation noire afin de se marier à la finition du vélo.

Le plateau de 40 dents est associé à une cassette VTT Sram XG en 10-50. Ce rapport permet à Philippe de pouvoir rouler en souplesse qu'importe le relief.

Les étriers montés sur le Victoire n°512 sont des Hope RS4+. Ce modèle, fabriqué en Angleterre, offre davantage de puissance et de modulation qu'un étrier classique grâce à ses quatre pistons.

Le dérailleur arrière est également une référence issue du monde du VTT : Il s'agit d'un dérailleur Sram GX Eagle.

Afin de pouvoir associer cassette, dérailleur VTT et manettes pour guidons dits "drop-bar", nous avons utilisé un kit Ratio, marque anglaise dont les produits permettent cette compatibilité après une simple opération à l'intérieur des manettes.

Testée depuis plus d'un an sur des vélos comme le Victoire n°491 de Julien, cette solution apporte entière satisfaction et permet de ne pas avoir à investir dans les couteux systèmes électroniques du fabricant américain pour profiter de ses cassettes de VTT aux dentures impressionnantes.

Les roues de Philippe ont été rayonnées à la main dans notre atelier avec des moyeux DT Swiss 350 et des cercles Mavic Open Pro Disc UST. Elles sont équipées de pneus Teravail Rampart en 38, section confortable et nécessaire pour affronter les voies gardoises.

La peinture du Victoire n°512 est composée de deux teintes de bleu disposées en dégradé de haut en bas, et d'un d'un gris utilisé pour les marquages. Toutes sont métallisées.

Un bleu azur a été apposé sur la partie haute du vélo, tandis que plus bas, un gris anthracite tirant vers le bleu intègre les composants de la transmission de Philippe. L'ensemble de la finition a ensuite été vernie, puis lustrée à la main.

Philippe nous a demandé de peindre sa potence afin de l'intégrer à la ligne visuelle du vélo : elle a donc subi le même processus de peinture que le cadre.

Philippe
Ce vélo est un objet unique, fabriqué en acier haut de gamme, sur mesure, en France, avec des éléments triés sur le volet, et réalisé par des artisans d'exception. Un vélo non seulement fait pour moi mais aussi 100% adapté à ma pratique cyclo-touristique.
Philippe

« Après la prise de décision vient cette journée si importante, en toute convivialité, pendant laquelle tout est abordé : le projet, les envies, le cahier des charges, le choix des matériaux, des composants... Accompagné par Julien, qui réalise non seulement une étude posturale statique et dynamique poussée pour déterminer une géométrie optimale, mais aussi vous guide et vous conseille en fonction de ce que vous voulez faire avec votre futur Victoire.

Arrive enfin le temps de la 1ere sortie ! Précisons que je vis au Nord du Gard, à la bordure des Cévennes, où les routes sont petites et cabossées, toutes en virages et en raidillons. Dès les tous premiers kilomètres, je réalise que je suis parfaitement posé, une impression immédiate de confort, une sensation d'avoir toujours roulé sur ce vélo si bien réglé. Arrivent les premiers raidillons cévenols... Aidé par le choix d'un mono-plateau et d'une grosse cassette, la cadence de pédalage est maintenue facilement, mais la surprise est cette impression en montée d'être aidé par le vélo, ce doit être ce fameux retour élastique propre à l'acier... En descente, encore une fois, ce sentiment de stabilité est très rassurant, le vélo se place bien dans la trajectoire où le regard se porte, et ne dévie pas, la prise d'angle est facilitée aussi par les pneus en 38 mm. A plat comme en descente, la filtration est parfaite, et arrivé aux fatidiques 50 kms, je n'ai mal ni au dos ni aux poignets, quel bonheur ! Du coup j'allonge ma boucle initialement prévue, et 120 kms plus tard, je suis de retour, un grand sourire aux lèvres... Je descends de mon vélo, je le regarde, il me regarde, on se sourit et on comprends que c'est pour la vie ! »

Philippe
Mon vélo file droit, je sens de suite son équilibre et sa stabilité, en plus de son confort. La relance est franche et sans inertie, surprenant de vivacité.
Philippe
laurier
Haut de page