Contact

Pour faire un beau vélo, il faut beaucoup discuter.
C’est ici que ça commence.

Nous contacter par mail
Nous téléphoner

04 63 08 31 60
06 07 14 82 18
Du lundi au vendredi, 8:30–12:00, 13:30–16:30

Nous rendre visite

49 Rue Victor Hugo, 63110 Beaumont
Du lundi au vendredi, 8:00–17:00
Prévenez-nous avant de passer

Menu

Sébastien, pompier de profession, rêvait d'un vélo de route unique et très sportif. Ensemble, nous avons réalisé le Victoire n°492, un Victoire de route à patins sans compromis sur la performance, le sixième Cento issu de notre atelier.

Le Victoire de Sébastien est construit à partir de la série de tubes Columbus Cento. Il s'agit d'une série très limitée créée pour célébrer les cent ans du fabricant Italien. Chaque tube de la série Cento a été pensé pour augmenter le transfert de puissance vers la roue arrière du vélo, maximisant le dynamisme et la réactivité du cadre. Ils sont donc réservés à des projets tournés vers la performance.

Chez Victoire, nous avons acquis 10 séries de tubes Cento, pour dix vélos uniques, véritables objets de collection. Chaque Victoire Cento est ainsi numéroté de un à dix sur une plaque en laiton gravée à la main et brasée sur le tube de selle.

Chaque tube est doté d'une forme spécifique. La douille de direction, par exemple, est conique afin de pouvoir intégrer directement les roulements et suivre la forme du pivot conique. Cette forme offre un gain d'aérodynamisme et de poids tout en offrant davantage de rigidité.
Cette douille s'associe parfaitement avec la fourche carbone Columbus Futura Caliper montée sur le Victoire de Sébastien.

Le tube supérieur présente un diamètre est de 31.7mm au niveau de la douille, pour une grande précision de pilotage. Mais il diminue à 28.6mm au niveau du tube de selle, pour augmenter la souplesse dans cette zone et ainsi favoriser l'absorption des chocs pour gagner en confort.

Le tube inférieur présente le plus gros diamètre disponible de sa catégorie dans la gamme Columbus : 44mm. Son épaisseur, elle, est très fine : 4 dixième au centre du tube. Les trois longueurs disponibles permettent d'avoir les renforts les plus courts possibles pour maximiser le gain de poids.

En associant ces caractéristiques, on obtient un tube de même poids mais beaucoup plus rigide qu'un tube classique en 31.7mm, donc plus performant.

Element très distinctif de la série Cento, le boîtier de pédalier est en forme de boule. En plus d'assurer une bonne compatibilité avec le tube inférieur, cette forme spécifique acceptera sans broncher un pédalage puissant sans se déformer.

Les pattes coquilles qui lient les bases et haubans du vélo garantissent un maximum de rigidité.

Le Victoire n°492 dispose d'un système de freinage à patins. Bien que de plus en plus rare, ce système est simple, fonctionnel, intemporel et amplement suffisant pour de nombreux pratiquants.

Comme souvent chez Victoire, l'ensemble de la câblerie du Victoire n°492 est interne au cadre. Cela permet d'obtenir un vélo à la ligne épurée.

Sébastien a choisi une transmission Dura Ace double plateau en 50 - 34, avec une cassette en 10 - 30, le très haut de gamme de Shimano, d'une grande fiabilité.

Sébastien possédait déjà une paire de roues Mavic Cosmic Ultimate qui ont donc été montées sur son Victoire n°492. Ce modèle entièrement carbone aux rayons collés, redoutable d'efficacité, est idéal pour des vélos ultrasportifs.

Pour ses périphériques, Sébastien a fait le choix d'une potence, d'un cintre et d'une tige de selle Zipp SL speed. Ces composants carbone à la conception haut de gamme très légers, répondent à l'envie de vélocité de Sébastien.

La peinture, réalisée dans la cabine de notre atelier, est constituée de trois couleurs métallisées, recouvertes par un vernis brillant lustré à la main. Deux teintes de bleu ont été utilisées sur le cadre, la fourche et la potence. L'une est un bleu marine présent en haut et en bas du vélo, tandis que l'autre est un bleu cyan qui a été appliqué au centre du cadre, liant visuellement la douille conique et la fourche.

Un bleu gris plus clair que les deux autres teintes a servi à réaliser les marquages du vélo, leur permettant de se détacher du reste de la finition tout en restant dans la même palette de couleurs.

Comme c'est le cas pour l'ensemble des vélos Victoire, toutes les surfaces de contact sont en inox et ont été laissées non peintes, permettant de préserver la peinture lors du montage des composants.

Sébastien
Je voulais un vélo qui me corresponde pour me faire ce cadeau, pas un vélo sorti de moules asiatiques : avec une identité, un vélo unique, fait pour moi.
Sébastien

Je ne savais si je devais partir sur un vélo capable de tout faire, privilégier la polyvalence à l'exclusivité... Et finalement, avec la sortie de série Cento, je me suis décidé.

Lors de la première sortie, j'ai été impressionné par la rigidité du boitier de pédalier, rien ne bouge. C'est une boule de nerfs qui demande à tirer plus gros qu'avec mes autres vélos pour être exploité comme il se doit : le cadre ne travaille pas.

Il faut avoir les cuisses, travailler dans l'axe assis sur la selle en côte car le cadre est demandeur en énergie.

J'ai bien sûr fait le Puy Mary avec, je l'ai essayé sur des parcours vallonnés avec relances que j'affectionne, et où il répond présent. De toute façon, il rappelle à l'ordre et imposera de rentrer si les cartouches sont à blanc !

Je me sers de ce vélo quotidiennement car je vais au travail avec, je sors entre midi et deux si possible, voir le week-end également. c'est là l'utilisation que j'en souhaite, sur des distances qui iront jusqu'à 150/200km.

Sébastien
Ça file droit... en ayant moins de kilomètres que l'an dernier, j'ai amélioré mes temps de passage sur bien des segments.
Sébastien
laurier
Haut de page