Contact

Pour faire un beau vélo, il faut beaucoup discuter.
C’est ici que ça commence.

Nous contacter par mail
Nous téléphoner

04 63 08 31 60
06 07 14 82 18
Du lundi au vendredi, 8:30–12:00, 13:30–16:30

Nous rendre visite

49 Rue Victor Hugo, 63110 Beaumont
Du lundi au vendredi, 8:00–17:00
Prévenez-nous avant de passer

Menu

Olivier, cycliste passionné de longue distance et de VTT, avait besoin de plus de confort pour ses sorties d'entraînement sur route. Lui qui a déjà participé à un Paris-Brest-Paris et souhaite en refaire un autre, s'est donc orienté vers le sur-mesure pour affiner sa position. Il ne souhaitait pas un vélo d'ultra-distance, mais un vélo sobre, efficace, capable de l'emmener sur des sorties d'entraînement rapide de 60 à 120 km, sans douleur.

Le cadre inox de ce Victoire a été réalisé avec des tubes Xcr de gros diamètre et d'épaisseur très fine. Ces tubes sont donc très légers mais aussi très rigides et performants. Ils donnent au vélo son caractère sportif. Ce choix de tubes permet également d'associer au cadre une fourche carbone qui nécessite une douille 44mm difficilement compatible avec des tubes plus fins.

Olivier a choisi d'équiper son vélo de freins patins. Ce système tend à disparaître au profit des freins à disque, mais il présente pourtant de nombreux avantages : légèreté, simplicité d'entretien et efficacité sur la route.

Olivier souhaitait un cadre sobre et classique. Comme sur la quasi totalité de nos vélos, cette sobriété passe par le choix du passage des câbles à l'intérieur du cadre. Le serrage de selle a lui été brasé pour s'intégrer harmonieusement à l'ensemble.

Le groupe choisi par Olivier est un Sram Red 11 vitesse. Fiable et léger, c'est l'un des groupes les mieux adaptés à une utilisation route sportive.

Le reste des composants a été choisi chez Thomson pour leur classicisme et leur fiabilité, à l'image du vélo.

Les moyeux et le jeu de direction d'Olivier sont fournis par Chris King, fabricant américain réputé pour ses roulements de grande qualité, durables, et garantis à vie.

La qualité de finition de ces pièces et leur longévité correspondent à notre désir de proposer des vélos durables. Pour ces raisons évidentes, Chris King est devenu depuis plusieurs années notre partenaire privilégié.

Sous une apparence très sobre, la peinture de ce cadre cache sa complexité. Le dégradé de gris foncé jusqu'à l'inox brut est surligné de paillettes rouges foncées qui donnent au gris une légère teinte violette qui se devine de loin. Ces paillettes permettent de faire le lien avec le rouge des composants Chris King. Quant aux logos, ils sont eux dorés, et rappellent la brasure argent, dorée elle aussi.

Olivier
En 2019, suite à un Paris-Brest-Paris assez douloureux au niveau du dos à cause d’une mauvaise position sur mon vélo, j’ai décidé de me faire un nouveau vélo plus adapté aux longues distances.
Olivier

En 1986, je m’étais fait monter un vélo chez un vélociste Clermontois. Ce n’était pas du sur-mesure mais c’était déjà un vélo unique puisque tous les composants avaient été choisis indépendamment. Un vélo exceptionnel, même dans ses défauts. En venant chez vous, je souhaitais retrouver le plaisir d’un vélo unique, d’origine auvergnate et plus adapté à ma morphologie.

J'ai eu beaucoup de difficultés à choisir une peinture car les moyeux et le jeu de direction de couleur me bloquaient un peu. J’avais seulement l’idée de laisser les soudures apparentes sur le cadre et de limiter la zone de peinture. Le dégradé me semblait donc judicieux : je vous ai fait confiance pour réaliser au mieux et j’en suis pleinement satisfait.

Depuis début août j’ai fait plus de 2700 km avec le vélo, pour des sorties en Auvergne sur les cols des Mont d’Or et du Puy de Dôme, et également en Ile de France avec en particulier deux longues sorties de 200 et 300 km. J’ai donc pu me faire une idée du vélo, surtout que pendant même période j’ai dû faire également 500 km avec mon ancien vélo pour comparer. La meilleure position me permet de moins monter en danseuse dans les bosses. Beaucoup plus facile de rester assis avec une cadence de pédalage plus importante. Finalement les ascensions se font plus vite.

J'ai retrouvé une bonne position avec les mains en bas du cintre, ce que je n’arrivais pas à trouver avec mes autres vélos. Je me sens également plus à l’aise dans les descentes. Même si je reste encore très prudent, je lâche un peu plus les freins. Ma position est plus relevée, donc plus confortable.

laurier
Haut de page