Contact

Pour faire un beau vélo, il faut beaucoup discuter.
C’est ici que ça commence.

Nous contacter par mail
Nous téléphoner

04 63 08 31 60
06 07 14 82 18
Du lundi au vendredi, 8:30–12:00, 13:30–16:30

Nous rendre visite

49 Rue Victor Hugo, 63110 Beaumont
Du lundi au vendredi, 8:00–17:00
Prévenez-nous avant de passer

Menu

Fabrice avait l’habitude de rouler sur route avec un VTT chaussé de pneus slick, convaincu que c’est ce qui lui convient le mieux. Il souhaitait un vélo confortable, efficace sur la route pour des sorties longue distance à partir des collines de Mâcon, où il réside. Fabrice est venu à l’atelier sur son vélo atypique avec son cintre Jones, au style unique, les pédales plates Pedaling Innovations et des pneus de 2.35. Des caractéristiques jamais vues pour un vélo destiné à parcourir de longues distances.

Le projet de Fabrice est aussi un hommage. Comme nous et comme beaucoup d’autres artisans, Fabrice est un admirateur du travail d’Ezra Caldwell, le regretté cadreur américain derrière Fast Boy Cycles, disparu il y a quelques années. Son modèle TF5 a servi de point de départ dans l’élaboration de ce projet, une manière pour nous de perpétuer les idées de Caldwell. 

Pour Fabrice, nous avons dû adapter notre étude posturale. Les pédales plates induisent en effet une façon de pédaler et des réglages bien différents de ceux qu’utilisent d’ordinaire les cyclistes.

La selle est positionnée plus bas et son recul plus prononcé car l’axe de la pédale est positionné au milieu du pied, et non pas sous le premier métatarse. Le guidon Jones a lui aussi nécessité une attention particulière, pour donner un bon accès aux multiples positions.

La barre horizontale sous le tube supérieur courbé emprunte au style des Klunker, ces beach cruisers modifiés qui ont précédé les VTTs.

Fabrice a sélectionné un ensemble de composants White Industries, notamment des moyeux montés sur des jantes Ryde en 650. Avec de gros pneus Schwalbe G-ONE de 60 mm de large, ces roues sont réservées au vélotaf. Une seconde paire de roues montées sur des moyeux Onyx recevra des pneus en 700x35 pour les sorties longues distances. 

La peinture, réalisée en thermolaquage, possède une texture proche des boitiers photo argentiques. Cette finition, discrète et originale, est également indestructible.

Fabrice
Mon précédent vélo était déjà très confortable avec ses gros pneus, mais là ou le Victoire se démarque, c'est par son coté aussi velouté qu’efficace. C’est bluffant, surtout dans les ascensions, où le vélo ne demande qu'un petit coup sur les pédales pour être emmené.
Fabrice
laurier
Haut de page