Contact

Pour faire un beau vélo, il faut beaucoup discuter.
C’est ici que ça commence.

Nous contacter par mail
Nous téléphoner

04 63 08 31 60
06 07 14 82 18
Du lundi au vendredi, 8:30–12:00, 13:30–16:30

Nous rendre visite

49 Rue Victor Hugo, 63110 Beaumont
Du lundi au vendredi, 8:00–17:00
Prévenez-nous avant de passer

Menu

Ce weekend des 1, 2 et 3 juillet 2016 a eu lieu la première ré-édition du Concours de Machines à Ambert (63). Cet événement a réuni pour la première fois depuis 1949 pas moins de 19 constructeurs qui avaient chacun réalisé un vélo sur le thème de la randonneuse légère pour l'occasion.

A l'issue de trois jours d'épreuves, notre randonneuse légère a remporté la compétition du Concours de Machines sur les différents critères de notations: qualité de réalisation et travail de l'artisan, fiabilité, poids, vitesse moyenne lors des épreuves ainsi que sur les appréciations du jury, du public et des constructeurs. Ceci vient récompenser tout le travail fourni pour l'élaboration de ce vélo et valider les choix techniques réalisés que nous vous présentons ici.

Nous avons voulu que ce vélo reflète à la fois notre savoir-faire et notre maîtrise technique, ainsi que notre vision de ce qu'était une randonneuse légère moderne. Nous avons interprété ce thème par un vélo léger et performant, apportant le confort nécessaire à la pratique de la longue distance. Nous avons fait le choix d'une ligne à la fois intemporelle et racée, en hommage aux grandes randonneuses françaises, avec une configuration et des caractéristiques en phase avec les exigences du cyclisme moderne.

Les idées étaient nombreuses, mais le timing serré nous a poussé à nous consacrer sur l'essentiel et le coeur de notre savoir faire : la soudo-brasure et le travail de l'acier et de l'inox.

Nous avons choisi de réaliser le cadre de notre randonneuse en inox Reynolds 953. Ce matériau est le plus haut de gamme proposé à notre catalogue. Il offre les meilleures caractéristiques en terme de performances, solidité, poids et résistance à la corrosion. Il est aussi beaucoup plus difficile à travailler que l'acier, ce qui apporta un défi supplémentaire. Nous avons mis tout notre savoir-faire technique dans ce cadre: triple triangle pour améliorer la rigidité latérale, passage des gaines et durites en interne, fixation de frein arrière Flatmount... Le choix de la douille de 36mm et du boitier BSC a permis d'apporter du confort.

Nous avons également réalisé la fourche en inox. Le té a été entièrement retravaillé à la lime, nous permettant en plus de gagner du poids, d'obtenir une esthétique unique et d'ajuster parfaitement les fourreaux. Ces derniers sont des Reynolds 921 réalisés sur-mesure avec un rake de 55mm. Ils sont spécialement étudiés pour l'utilisation de freins à disque.

La potence est elle en acier. Réalisée à partir de haubans Columbus Max, elle nous aura demandé beaucoup de travail en ajustement, soudure et finition.

Enfin, nous avons réalisé un rack avant minimaliste associé à un système de décaleur. Il nous fallait une sacoche pour transporter notre matériel ainsi que les 10 exemplaires du magazine 200 lors de l'une des trois épreuves. Notre choix s'est porté sur le modèle Ozette Randonneur de Swift Industry qui reprend l'esthétique des sacoches randonneur classiques avec l'utilisation de matériaux modernes, en l'occurence le X-Pac, à la fois léger, imperméable et résistant. 

Plusieurs critères ont déterminé le choix des composants: l'efficacité, la légèreté, la fiabilité et enfin le lieu de production. Nous avons pour cela fait le choix de pièces modernes qui se mariaient au mieux à la ligne authentique de notre randonneuse. Nous avons eu la chance d'avoir été aidés par le fabricant Allemand Tune. Ainsi, le pédalier, les moyeux, le cintre ainsi que la tige de selle et les porte-bidons proviennent de leur usine située dans la Forêt Noire. La selle est un modèle Komm-Vor en carbone, personnalisée par notre ami Ruben de Superbeau pour un confort accru et une esthétique unique.

laurier
Haut de page