Contact

Pour faire un beau vélo, il faut beaucoup discuter.
C’est ici que ça commence.

Nous contacter par mail
Nous téléphoner

04 63 08 31 60
06 07 14 82 18
Du lundi au vendredi, 8:30–12:00, 13:30–16:30

Nous rendre visite

49 Rue Victor Hugo, 63110 Beaumont
Du lundi au vendredi, 8:00–17:00
Prévenez-nous avant de passer

Menu

Fabien, déjà possesseur d'un Victoire, souhaitait une nouvelle monture capable de l'emmener sur les randonnées sportives qu'il affectionne. Léger et polyvalent, ce nouveau vélo est avant tout confortable pour répondre aux envie de longue, voire très longue distance de Fabien.

Cette randonneuse légère tend plus vers le vélo sportif pour la longue distance sur route que vers le pur vélo de voyage. Elle est particulièrement adaptée aux gros kilométrages le weekend ou à des épreuves de randonnée sportives telle que le Paris Brest Paris.

Comme pour la majorité de nos randonneuses, la fourche, la potence et les porte paquets du Victoire de Fabien ont été réalisés dans notre atelier. Ils apportent une esthétique traditionnelle à ce vélo, pourtant équipés de composants modernes : un monoplateau, un freinage à disques ainsi que des garde-boues en carbone.

Associer le cadre avec une fourche en acier et pivot 1''1/8 permet d'utiliser des tubes de petit diamètre issus de la gamme Colombus Life. Au-delà de l'aspect esthétique,cette association apporte beaucoup de confort à ce cadre adapté à la randonnée rapide. Dans ce type d'épreuve, on recherche un vélo qui file au train plutôt qu'une bombe d'accélération rigide, qui serait fatigante pour le corps sur le long terme.

Afin d'obtenir un cadre le plus épuré possible, Fabien a choisi un passage interne pour ses câbles ainsi qu'un serrage de la tige de selle entièrement intégré aux haubans. Cette option, délicate à réaliser, permet de rendre le système de serrage totalement invisible.

La fourche a représenté de nombreuses heures de travail. Fabien nous a donné un cahier des charges volontairement léger pour que nous puissions nous autoriser quelques libertés lors de la fabrication. Le té de fourche, autrefois zone d'expression des meilleurs cadreurs français "historiques", a reçu un traitement particulier avec une triple plaquette entièrement façonnée à la main. Cette triple plaquette, en plus de son role esthétique, permet de rigidifier et de renforcer cette zone, soumise à de fortes contraintes par le freinage à disque.

La tête de fourche reçoit également des inserts en inox pour pouvoir fixer le porte-bagage sans abimer la peinture.

La fourche bénéficie également de pattes de fourche faisant directement contact avec le moyeu dynamo. Grâce à leur surface de contact, ces pattes en inox transmetttent le courant aux lampes sans avoir besoin de brancher une causse. Le démontage, remontage et entretien du vélo s'en trouvent simplifiés.

La potence Renée est notre modèle signature. Hommage au travail du cadreur René Herse, elle reprend en partie l'esthétique de la version originale, mais elle est faite d'acier au lieu d'aluminium. Ses tubes sont des haubans Columbus Max. Leur forme particulière permet d'obtenir un potence haute tout en se passant d'entretoises pour conserver une esthétique soignée.

Minimalistes, légers et rapidement démontables, les porte-paquets sont fabriqués en baguettes d'inox à l'atelier. .Celui situé à l'avant dispose d'un décaleur, prêt à recevoir une sacoche Helmut Invader. Il est également doté d'un support permettant la fixation d'une lampe Sinewave.

Celui placé à l'arrière fait partie des solutions imaginées dernièrement à l'atelier. Il se situe à mi-chemin entre porte-bagages classiques et chargement bikepacking. Minimaliste, il est maintenu par trois fixations et permet l'arrimage d'un petit paquetage.

Les porte-bagages inaugurent un nouveau système d'attache de fixation au moyen d'une vis qui se loge dans un insert en inox entièrement usiné. La tête de vis est ainsi parfaitement intégrée !

Pour sa transmission, Fabien a choisi un groupe Campagnolo. Doté d'une cassette en 9 - 42 composée de 13 pignons, il offre une grande plage de développement qui permet de trouver le bon rapport en montée comme en descente. Le monoplateau doté de 40 dents, en plus de demander peu d'entretien, permet de garder la chaine bien en place sur les chemins cabossés.

La tige de selle et le cintre de Fabien sont fournis par le producteur américain de composants carbone Whisky.

Les cercles du Victoire n°480, des Open pro alu viennent de chez Mavic. Un moyeu dynamo SON a été rayonné à l'atelier pour la roue avant, permettant à Fabien d'être autonome en énergie lorsqu'il roule. Il peut ainsi recharger une batterie portable tout en éclairant la route, par exemple.

La peinture a été réalisée dans notre cabine. Elle est composée de trois couleurs métallisées. Un bleu pastel est utilisé en dégradé avec un gris clair pour le cadre, tandis qu'un gris foncé a servi à réaliser les marquages du vélo. Les garde-boues, la potence et la fourche ont également été peints afin de créer un ensemble cohérent. Avant l'étape du vernis, un dégradé de paillettes a été déposé sur le cadre, avec des paillettes d'un bleu royal sur la partie bleue et des paillettes multicolores sur la partie grise. Cette opération renforce la réflection à la lumière et ajoute un niveau de détail supplémentaire.

Fabien
Premiers tours de roue… et le plaisir est directement là, il faut dire que j’ai attendu de monter le Mont Aigoual pour étrenner ma randonneuse en vacances. Double plaisir.
Fabien

«Les routes magnifiques des Cévennes sont parfaites pour me rendre compte du potentiel de mon V2. Je suis posé, littéralement posé. C’est juste mon vélo, de suite les côtes sont parfaites et ajustées et je n’ai aucune modification à faire. D’entrée, on sent que ce vélo est fait pour rouler…longtemps en kilomètres, et surtout dans le temps. 
La conception du cadre avec le choix des tubes et des composants correspond parfaitement à l’idée d’une randonneuse moderne dans ses moindres détails. Une beauté dans un paysage non moins somptueux.


Ce Victoire c’est un rail ! En montée il répond plutôt pas mal. Sur le plat, tu conserves aisément ta vitesse et en descente tu te sens très en sécurité. Les pneus de 36 sont d'un confort fou : tu es sur un tapis volant. Le guidon Wisky est très juste d’ergonomie et la selle Brooks C15 est très confortable sur toute la durée de chaque sortie.»

laurier
Haut de page