Contact

Pour faire un beau vélo, il faut beaucoup discuter.
C’est ici que ça commence.

Nous contacter par mail
Nous téléphoner

04 63 08 31 60
06 07 14 82 18
Du lundi au vendredi, 8:30–12:00, 13:30–16:30

Nous rendre visite

49 Rue Victor Hugo, 63110 Beaumont
Du lundi au vendredi, 8:00–17:00
Prévenez-nous avant de passer

Menu

" Et si on allait se manger des huîtres sur le Bassin d'Arcachon? "

Sitôt entendu cette petite phrase prononcé par un ami à Paris, Téo a rassemblé quelques affaires, de quoi bivouaquer puis est monté sur son vélo en direction de la baie. Sa passion pour l’aventure à vélo était née. Il a depuis découvert la longue distance et cherchait une une randoneuse intemporelle, polyvalente, confortable et fonctionnelle. 

La pratique de la randonnée, la recherche de confort et la morphologie de Téo nous ont incité à lui concevoir un vélo avec des roues de 650B.

Cela lui permet un net gain de confort grâce aux pneus ballon d'une largeur de 48mm mais aussi de supprimer le phénomène d'overlap et  obtenir un vélo plus homogène.

Ici la paire de roues a été rayonnée à la main dans notre atelier avec les rayons DT Révolution. Les jantes sont en aluminium et proviennent de chez Mavic. Le moyeux avant à dynamo est un SON Delux12. Ce type de moyeu permet d'être autonome en électricité. Lumières et chargeurs USB peuvent ainsi être alimentés à l'infini. Le moyeu arrière provient lui de chez HOPE avec le modèle Pro4.

Habitué au triple plateau, le choix du rapport de la transmisison a été un élement important dans ce projet. White Industries et son pédalier R30 nous permet de moduler la taille de plateau pour obtenir des étagements non standards. Ici Téo a fait ce choix avec des plateaux en 46x26 et une cassette 11x32 pour envisager toutes les situations qui se présenteront à lui. 

La peinture est ici personnalisée avec une teinte marron métallisé pour un rendu classique et sobre.

Après la découverte de son nouveau compagnon de randonnée.

Téo
Le temps du projet m'a permis de m'approprier le vélo, avant qu'il ne soit réalisé : de la conception à la fabrication et jusqu'au montage, j'ai pu suivre le déroulé et obtenir le vélo que j'imaginais au départ. Je me suis projeté, j'ai fabulé, et au bout du compte, cela m'a permis d'être cohérent sur les choix des composants et le temps a joué un rôle important aussi dans la constitution du budget pour une telle réalisation. On a l'habitude maintenant du tout-prêt et tout-de-suite mais avec un vélo artisanal, on re-découvre un rapport à l'objet qui pour moi est pertinent, et le temps de gestation du projet en fait partie. Je roulais jusqu'à maintenant avec mon Decathlon Riverside, je pense que ça va être un sacré bond avec ce nouveau bijou. J'ai à cœur de l'emmener barouder dans le Couserans en Ariège, d'où je suis originaire mais aussi de traverser des chemins muletiers, aller à une partie de pêche, me balader en forêt, franchir un col, aller taper le bout de gras avec les copains, tout ça comme un pèlerinage des temps modernes.
Téo
laurier
Haut de page